En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur le site de la Mairie de Chozeau

Coronavirus_stop.png
Information CORONAVIRUS / COVID-19

 

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 :
je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet
je peux également bénéficier d’une téléconsultation

Si et seulement si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement,
j’appelle le SAMU- Centre 15

Le pôle de santé de Tignieu-Jameuzieu est notre référent COVID-19 poledesantetignieu.fr

Si vous avez des questions sur le coronavirus, composez le 0 800 130 000 (appel gratuit)
L'information gouvernementale est sur
gouvernement.fr/info-coronavirus

 

En feuilletant les pages de ce site officiel vous découvrirez les charmes de notre village du Nord Isère, son histoire, son patrimoine mais aussi toutes les informations pratiques concernant la vie locale ainsi que l'actualité de notre commune et de ses associations.

Nous vous souhaitons une agréable visite.

Contact Mairie

15 place de la mairie,
38460 Chozeau

tel  04 74 90 21 09

mail  Courriel

Horaires Lu-Me 8:30-12:00
Ma-Ve 13:30-18:00
Je  14:00-19:00

Logo NewsletterVous souhaitez être informé de l'actualité de Chozeau ?

Alors inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter Chozeau Info Mairie, en nous envoyant un simple courriel (ICI) !
Vous recevrez automatiquement toutes les actualités par courriel.
Bien sûr, vous pouvez vous désabonner à tout moment.

À bientôt pour les prochaines news !

Les 3 dernières nouvelles

Commémoration du 8 mai 1945 - le 07/05/2021 @ 15:00

Logo_8mai45_110.png2021 marque le 76ème anniversaire de la victoire sur le nazisme. C'est aussi la seconde fois que la traditionnelle cérémonie de commémoration ne pourra avoir lieu à Chozeau à cause de la pandémie.

En concertation avec Mr Vial,  président de l'Amicale des Anciens Combattants et Victimes de guerres, et afin de respecter les consignes données par l'Etat, la commémoration au monument aux morts se fera, mais en effectif réduit.

Pour l'occasion, nous vous proposons de partager le discours Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants.

8 mai 1945

Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Enfin. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées. Même les épreuves les plus douloureuses ont une fin. Même les tempêtes les plus dévastatrices s’achèvent.

Une joie bouleversée emplit les cœurs, les drapeaux ornent les fenêtres, les embrassades se noient dans la liesse populaire. Derrière les larmes de joie, celles de la peine affleurent. Personne n’oublie les villes ruinées, les vies dévastées, personne n’oublie que l’humanité a payé le plus lourd tribut de son histoire. Notre monde en fut à jamais changé. La Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation qui se sait, encore davantage, fragile et mortelle. 

Soixante-seize ans plus tard, reliés par notre mémoire commune et épris de la même reconnaissance, nous nous unissons par la pensée et par notre hommage pour saluer le souvenir de celles et ceux qui ont combattu et abattu le fléau nazi.

Pour notre pays, rien ne fut simple, ce combat prit de nombreux visages et la victoire mille chemins. Malgré les ardents soldats de Moncornet, d’Abbeville, des Alpes, de Saumur et tous « ceux de 40 », l’ombre de l’occupation, de la division puis de la collaboration a jeté son voile obscur sur la France.

Il y a 80 ans, en 1941, les flambeaux de la Résistance brillaient déjà. Le flot du refus et de l’espérance montait tandis que la répression forgeait son funeste souvenir à Chateaubriant, au camp de Souge ou au Mont-Valérien. La France libre recevait les ralliements des territoires ultramarins et poursuivait son inlassable épopée. Dans les sables de Koufra, elle nouait un pacte avec la victoire et par la voix du colonel Leclerc regardait déjà vers Strasbourg. A l’instar d’Hubert Germain, dernier des compagnons de la Libération, ce fut toute une jeunesse ardente et résistante qui refusa la défaite et l’asservissement, qui refusa de servir les desseins de l’occupant. Tous, ils ont permis à la France de s’asseoir à la table des vainqueurs.

Cela fut rendu possible par le combat acharné des armées françaises et des armées alliées, par les Forces Françaises Libres qui jamais ne cessèrent la lutte, par le dévouement des résistants de l’intérieur, par chaque Française et Français qui a refusé l’abaissement de la France et la négation de ses valeurs. Notre gratitude demeure indéfectible.

Entendons les mots de Malraux : « un monde sans espoir est irrespirable ». La victoire de 1945 est le succès de l’espérance, mais elle est aussi l’aube d’un nouvel effort collectif pour la reconstruction, pour la paix et pour l’Europe. Hier comme aujourd’hui, face aux épreuves et aux crises du temps, la Nation française se tient debout, résiliente et espérante.

Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise.

Lire la suite

Logo_8mai45_110.png2021 marque le 76ème anniversaire de la victoire sur le nazisme. C'est aussi la seconde fois que la traditionnelle cérémonie de commémoration ne pourra avoir lieu à Chozeau à cause de la pandémie.

En concertation avec Mr Vial,  président de l'Amicale des Anciens Combattants et Victimes de guerres, et afin de respecter les consignes données par l'Etat, la commémoration au monument aux morts se fera, mais en effectif réduit.

Pour l'occasion, nous vous proposons de partager le discours Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants.

8 mai 1945

Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Enfin. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées. Même les épreuves les plus douloureuses ont une fin. Même les tempêtes les plus dévastatrices s’achèvent.

Une joie bouleversée emplit les cœurs, les drapeaux ornent les fenêtres, les embrassades se noient dans la liesse populaire. Derrière les larmes de joie, celles de la peine affleurent. Personne n’oublie les villes ruinées, les vies dévastées, personne n’oublie que l’humanité a payé le plus lourd tribut de son histoire. Notre monde en fut à jamais changé. La Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation qui se sait, encore davantage, fragile et mortelle. 

Soixante-seize ans plus tard, reliés par notre mémoire commune et épris de la même reconnaissance, nous nous unissons par la pensée et par notre hommage pour saluer le souvenir de celles et ceux qui ont combattu et abattu le fléau nazi.

Pour notre pays, rien ne fut simple, ce combat prit de nombreux visages et la victoire mille chemins. Malgré les ardents soldats de Moncornet, d’Abbeville, des Alpes, de Saumur et tous « ceux de 40 », l’ombre de l’occupation, de la division puis de la collaboration a jeté son voile obscur sur la France.

Il y a 80 ans, en 1941, les flambeaux de la Résistance brillaient déjà. Le flot du refus et de l’espérance montait tandis que la répression forgeait son funeste souvenir à Chateaubriant, au camp de Souge ou au Mont-Valérien. La France libre recevait les ralliements des territoires ultramarins et poursuivait son inlassable épopée. Dans les sables de Koufra, elle nouait un pacte avec la victoire et par la voix du colonel Leclerc regardait déjà vers Strasbourg. A l’instar d’Hubert Germain, dernier des compagnons de la Libération, ce fut toute une jeunesse ardente et résistante qui refusa la défaite et l’asservissement, qui refusa de servir les desseins de l’occupant. Tous, ils ont permis à la France de s’asseoir à la table des vainqueurs.

Cela fut rendu possible par le combat acharné des armées françaises et des armées alliées, par les Forces Françaises Libres qui jamais ne cessèrent la lutte, par le dévouement des résistants de l’intérieur, par chaque Française et Français qui a refusé l’abaissement de la France et la négation de ses valeurs. Notre gratitude demeure indéfectible.

Entendons les mots de Malraux : « un monde sans espoir est irrespirable ». La victoire de 1945 est le succès de l’espérance, mais elle est aussi l’aube d’un nouvel effort collectif pour la reconstruction, pour la paix et pour l’Europe. Hier comme aujourd’hui, face aux épreuves et aux crises du temps, la Nation française se tient debout, résiliente et espérante.

Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise.

Fermer


Logo_Chozeau_110.pngLe ministère des Solidarités et de la Santé a conçu le site MesConseilsCovid.sante.gouv.fr dans le cadre de sa stratégie “Tester, Alerter, Protéger” de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Ce site s’adresse à tout un chacun. Il offre des informations fiables, claires et à jour pour savoir comment agir au quotidien en fonction de l'évolution de l'épidémie et des règles sanitaires.

 

2021_05_06_MesConseilsCovid.JPG

Lire la suite

Logo_Chozeau_110.pngLe ministère des Solidarités et de la Santé a conçu le site MesConseilsCovid.sante.gouv.fr dans le cadre de sa stratégie “Tester, Alerter, Protéger” de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Ce site s’adresse à tout un chacun. Il offre des informations fiables, claires et à jour pour savoir comment agir au quotidien en fonction de l'évolution de l'épidémie et des règles sanitaires.

 

2021_05_06_MesConseilsCovid.JPG

Fermer